LES DÉPUTES ATTENTIFS SUR LA SITUATION DES ENFANTS A MADAGASCAR

LES DÉPUTES ATTENTIFS SUR LA SITUATION DES ENFANTS A MADAGASCAR

Pour la première fois à l’Assemblée nationale, l’UNICEF, conduite par leur Représentant résidant Monsieur Michel SAINT-LOT, a présenté devant les députés, lors d’une séance plénière tenue le jeudi 24 Octobre 2019, la situation des enfants à Madagascar.
D’après l’UNICEF 22 enfants sur 1 000 naissances vivantes décèdent avant d’atteindre un mois; 59 enfants sur 1 000 naissances vivantes décèdent avant l’âge de 5 ans ; 1 enfant de moins de 5 ans sur deux souffre de la malnutrition chronique ; 2 enfants sur 3 vivants dans les zones rurales n’ont pas accès à des sources d’eau améliorées ; 1 enfant âgé de 13-15 ans sur deux n’a pas pu achever le cycle primaire. 17% des enfants sont capables de lire en français ou en malgache ; Le taux d’abandon à la fin de la première année du primaire est de 30% ; Seulement 1,5% des enfants sont couverts par une assurance maladie, et seulement 1,8 % de la population a bénéficié de transfert monétaire lors de la dernière enquête MICS (Multi Indicateur Cluster Survey) conduite par l’INSTAT en collaboration avec l’UNICEF ; et enfin 3% des ménages ont bénéficié d’une allocation alimentaire gratuite.

Une situation qui alarme les députés qui ont demandé à ce que plus d’actions soient entreprises pour remédier à la situation. Par ailleurs, une bonne poignée de députés a aussi formulé des critiques à l’encontre de l’UNICEF sur l’efficacité de leurs actions. Des élus estiment que les actions de l’UNICEF n’impactent pas réellement sur les populations cibles, et ont donc demandé à ce qu’on les associe à la réalisation de ces actions.
Il est à noter que l’échange a aussi vu la participation du Cercle de Réflexion des Économistes de Madagascar (CREM) et le Collectif des Citoyens et Organisations Citoyennes (CCOC), des membres de la société civile œuvrant pour améliorant le bien-être de la population dont l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *