Coopération Inde-Madagascar

Coopération Inde-Madagascar

La Présidente de l’Assemblée nationale Christine Razanamahasoa a reçu l’Ambassadeur de l’Inde à Madagascar Abhay Kumar en visite officielle ce 1er septembre 2021 au Palais de Tsimbazaza.

Outre les liens d’amitié qui existent déjà à travers le groupe parlementaire Inde-Madagascar, le partenariat entre les deux pays sera renforcé par un projet d’utilisation de l’énergie solaire à l’Assemblée nationale. A noter que l’Ambassade de l’Inde à Madagascar a choisi de fonctionner à 100% avec cette énergie compte tenu de l’urgence climatique, des coûts élevés et des effets polluants des énergies non renouvelables.

La Conférence mondiale des présidents de parlement se réunira en présentiel à Vienne les 7 et 8 septembre

La Conférence mondiale des présidents de parlement se réunira en présentiel à Vienne les 7 et 8 septembre

La cinquième Conférence mondiale des présidents de parlement, la plus importante réunion au monde du plus haut niveau de représentation parlementaire, se tiendra à Vienne (Autriche) les 7 et 8 septembre.

Organisé conjointement par l’UIP et le Parlement autrichien, en coopération avec l’ONU, ce volet en présentiel de la Conférence fait suite à un volet en ligne tenu en août 2020.

La Conférence sera précédée du treizième Sommet des présidentes de parlement, le 6 septembre, et sera suivie du premier Sommet parlementaire mondial sur la lutte contre le terrorisme le 9 septembre.

Plus de 110 présidents de parlement du monde entier sont attendus à Vienne pour la première réunion interparlementaire de grande envergure à être tenue en présence physique des participants depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Les autorités autrichiennes ont mis en place des mesures sanitaires fermes et exhaustives pour garantir la sécurité de la Conférence, notamment des tests de dépistage de la COVID-19, obligatoire pour accéder au site de la Conférence, une limitation du nombre de délégués, une distanciation sociale et des masques obligatoires.

La Conférence, qui se déroulera sur deux jours, est placée sous le thème général Les dirigeants parlementaires au service d’un multilatéralisme plus efficace qui assure la paix et le développement durable pour les citoyens et la planète.

Les présidents de parlement mettront l’accent sur les priorités qui nécessitent une action parlementaire internationale urgente, notamment la riposte mondiale à la pandémie et la reprise post-COVID-19, l’urgence climatique, la lutte contre la désinformation, la participation des jeunes à la vie politique et l’égalité des sexes.

L’ouverture de la Conférence sera marquée par les discours de Duarte Pacheco, Président de l’UIP, Wolfgang Sobotka, Président du Conseil national autrichien, Peter Raggl, Président du Conseil fédéral autrichien, Tone Wilhelmsen Trøen, Présidente du Storting norvégien (qui rendra compte des résultats du Sommet des présidentes de parlement) et Abdulla Shahid, Président de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Les présidents de parlement entendront également de jeunes militants, dont Xiye Bastida, qui fait partie des principaux responsables du mouvement des jeunes pour la justice climatique.

La Conférence mondiale des présidents de parlement a lieu tous les cinq ans. Son objectif est de renforcer la dimension parlementaire de la gouvernance mondiale.

Visite de l’Assemblée nationale

Visite de l’Assemblée nationale

Suite à la crise du Covid-19, les visites et les stages à l’Assemblée nationale ont été interrompus depuis mars 2020, les réunions des parlementaires se tenaient en mode virtuel et le personnel a été encouragé à faire du télétravail. Désormais, les visites des étudiants sont à nouveau autorisées dans les conditions fixées par l’administration et dans le respect des gestes barrières.

Ce mercredi 18 août 2021, les étudiants en Droit de l’Institut Catholique Notre Dame à Mahajanga ont, dans le cadre d’un voyage d’études à Antananarivo, visité les locaux du Palais de Tsimbazaza et ont pu apprendre davantage avec les fonctionnaires de l’Assemblée nationale sur les droits et les pratiques parlementaires.

SADC : consultation et engagement des parties prenantes de la loi type sur la VBG

SADC : consultation et engagement des parties prenantes de la loi type sur la VBG

Les Députées Rasoazananera Marie Monique et Masy Goulamaly Jeanne d’Arc ont participé  à la reunion de lancement des consultations des parties prenantes de la loi type de la SADC sur la violence basée sur le genre (VBG) organisé par le Forum parlementaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe.

La loi type sur la VBG sera un instrument pour la SADC et pour les Etats-membres dans l’élaboration ou l’amélioration des lois sur la VBG. Elle fournira un point de référence aux analystes politiques, aux législateurs et aux responsables d’exécution au niveau national quant aux meilleures pratiques en matière de promulgation et de traitement de la VBG.

Clôture de la session extraordinaire

Clôture de la session extraordinaire

La deuxième session extraordinaire de cette année a été clôturée ce vendredi 13 août 2021 à 18 heures et demi. Pour rappel, quatre projets de loi sur des accords de financement et le projet de loi sur la création d’un fonds souverain malagasy ont été adoptés pendant cette session.

La Présidente de l’Assemblée nationale Christine Razanamahasoa, pendant son discours, a félicité les étapes pour l’instauration de la 23ème Région. Elle a également remercié les Députés pour les travaux effectués durant cette session en leur rappelant que les fonctions des parlementaires continuent même en dehors des sessions dont le contrôle de l’action du Gouvernement, l’évaluation des politiques publiques et le rapport auprès de la population locale.

Concernant la formation du prochain Gouvernement, la Présidente a réitéré que le moment est opportun pour nommer des personnes élues parmi ses membres et que compte tenu de la situation actuelle, l’Exécutif devra mettre le volet social en priorité. Les fonds accordés puis ratifiés par le Parlement doivent être utilisés à bon escient et de façon transparente car ce sont les citoyens qui endosseront ces dettes.

Adoption du projet de loi portant création d’un fonds souverain malagasy

Adoption du projet de loi portant création d’un fonds souverain malagasy

Les Députés de Madagascar ont adopté avec amendements ce jeudi 12 août 2021 le projet de loi N°016/2021 portant création d’un fonds souverain malagasy (FSM).

Selon les explications du Ministre de l’Economie et des Finances, ce fonds sera destiné à financer et à promouvoir les projets de développement prioritaires et permettra de valoriser les ressources à fortes potentielles économiques, ceci afin rattraper le retard accumulé depuis des années.

Cette loi définit les ressources qui alimenteront le FSM et les modalités de gestion de ce fonds. Il est à noter que l’Etat applique les principes de Santiago sur les bonnes pratiques en matière de fonds souverain en ce qui concerne les normes comptables et éthiques sur la gestion du FSM.

Les amendements concernent le nombre des membres du Conseil d’Administration et la modalité d’approbation du manuel de procédure régissant la gestion du FSM.

Deux projets de loi sur le financement des projets PIC 2 et PIC 3 ont été ratifiés à l’Assemblée nationale ce jeudi 12 août 2021.

Le projet PIC 2 don’t l’objectif est d’améliorer de l’accès à l’energie par l’extension de l’electrification rurale et aux infrastructures routières des regions qui ont bénéficié du projet PIC 1, notamment des régions Diana, Atsimo Andrefana et Analanjirofo.

Le projet PIC 3 a pour but d’accroître les investissements privés à travers le secteur de l’agrobusiness et celui du tourisme. La concretisation du projet de digitalisation fait également partie des objectifs de ce financement.

Les Députés ont ratifié ce 06 août 2021 deux projets de loi. Le Projet de loi N° 012/2021 du 28 juillet 2021 autorisant la ratification de l’accord de prêt relatif au financement du Projet d’Appui à l’Industrialisation et au Secteur Financier (PAISF), conclu le 12 novembre 2020, entre la République de Madagascar et le Fonds Africain de Développement. D’un montant de 65 767 385 600 Ariary, ce financement a pour objectif d’apporter un appui au secteur industriel pour que ce secteur soit un moteur de croissance économique. Quatre parcs textiles seront ainsi implantés à Moramanga, Toamasina, Antsirabe et Antsiranana et un fonds national de développement industriel (FNDI) sera établi pour financer les petites et moyennes entreprises.

Le Projet de loi N°015/2021 du 28 juillet 2021 autorisant la ratification de l’Accord de Prêt relatif au financement du projet « Durabilité du secteur routier à Madagascar (IPF– TRANSPORT) » conclu le 21 juillet 2021 entre la République de Madagascar et l’Association Internationale de Développement (IDA). 200 millions USD sont ainsi prévus pour l’entretien périodique des routes nationales. Les Députés ont, pendant leurs interventions, demandé à ce que les responsables au niveau des ministères soient plus exigeants sur la qualité des services des entreprises attributaires des marchés publics, et pour les usagers, le respect des charges règlementaires.

Coup d’envoi de la session extraordinaire

Coup d’envoi de la session extraordinaire

L’ouverture officielle de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale s’est tenue en mode virtuel ce mardi 03 août 2021.

Lors de son allocution, la Présidente Christine Razanamahasoa a réitéré la condamnation des projets d’assassinat du Président de la République. Elle a également incité tout un chacun à respecter les droits et obligations relatifs à une enquête encore en cours entre autres la présomption d’innocence et le secret de l’instruction.

La ratification des conventions de financement avec la Banque Mondiale sera à l’ordre du jour de cette session extraordinaire, la Présidente de l’Assemblée nationale a exigé à ce que l’utilisation des budgets alloués soit transparente et ait un impact réel sur le quotidien des malgaches.

Concernant la vie politique, elle a appelé la partie de l’opposition à attendre les prochaines élections comme dans tout pays démocratique, que le moment n’est pas opportun pour un changement de république avec toutes les étapes qui s’y rapportent. Sur la question d’un éventuel remaniement, elle a soutenu que l’objectif est d’assurer la stabilité politique et, que pour ce, il est important à ce que ce soit les personnes élues par le peuple qui priment pour les postes de responsabilité politique.

Préparation des travaux de la Commission en charge de l’Évaluation des Politiques Publiques

Préparation des travaux de la Commission en charge de l’Évaluation des Politiques Publiques

Une réunion de travail en vue de la validation d’un guide simplifié de collaboration de la Commission de l’évaluation de la politique publique de l’Assemblée nationale et de la Cour des Comptes a été organisée par le PNUD et le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix à l’Hôtel Panorama ce mercredi 28 juillet 2021.

Après les ateliers de renforcement de capacité des techniciens de la Commission de l’évaluation de la politique publique de l’Assemblée nationale, cette réunion de travail a pour but de renforcer la collaboration entre la Cour des Comptes et la Commission dans les travaux de suivi et d’évaluation, et également pour la préparation des missions entre les deux entités, travaux qui sont prévus être effectifs à partir de ce second semestre de l’année 2021.

L’établissement d’un guide de collaboration et la mise en place d’un agenda des missions de suivi seront établis à l’issue de cette réunion. Ce guide servira d’outil aux parlementaires sur les activités que devront mener conjointement la Cour des Comptes et la Commission d’évaluation de la politique publique dans le cadre de contrôle de l’action du Gouvernement. Ce guide va détailler les démarches d’évaluation, le mode de prise de décision, les moyens matériels et humains ainsi que la validation et la diffusion des résultats des travaux.